Un nouveau 14 juillet gâché

Updated: Jul 14, 2019


Des fanions tricolores ornent depuis plusieurs jours l'avenue Henri Barbusse, annonçant les festivités du 14 juillet. Les Vigneusiens étaient nombreux réunis aux bords de la fosse Montalbot, derrière le centre Georges Brassens, pour assister au traditionnel feu d'artifice.


Leur plaisir fut gâché. Les familles aux enfants les plus jeunes furent les premières à quitter l'événement avant sa fin. "Il y a le feu... " prévient-on de-ci de-là. Une camionnette garée un mètre à l'arrière du centre Georges Brassens et à quelques mètres des spectateurs a été incendiée. Malgré l'intervention des pompiers, les flammes ont pu ainsi à loisir lécher la toiture et les façades du bâtiment communal, mis en danger.



Alors que chacun était choqué que la fête nationale se termine ainsi, un deuxième véhicule a été incendié sur le parking. Par sécurité, les forces de l'ordre ont du disperser une foule où se mêlaient les émeutiers prompts à la bagarre. Un blessé, tombé à terre, a été pris en charge par les secours sur place.




Comme si le but était délibérément d'encercler de feux des habitants émus, un troisième départ de feu a été constaté sur les rives de la fosse Montalbot où une souche a été incendiée.


Le Castorama de Montgeron-Vigneux-sur-Seine avait vu ses stocks d’acide chlorhydrique fondre. Les forces de l'orde avaient été prévenues... La nuit s'annonce difficile autour de la place du 14 juillet où plusieurs jeunes que nous ne chercherons pas à identifier ont été vus avec des cocktails molotov. "Attends, les grands ont dit plus tard..." a-t-on pu entendre dans nos rues au milieu des sirènes et détonations.


Rappelons que le Franprix avait déjà été saccagé l'an dernier et que les forces de l'ordre avaient été prises à partie.

1,411 views