Restaurant asiatique : une fausse rumeur de plus ?


Sur les réseaux sociaux, on trouve de nombreuses fausses rumeurs incriminant à tord des restaurants "chinois". On pense à celle en 2018 d'un élevage de chats découvert à l'arrière d'un établissement. Elle est partie d'un article parodique d'un site nommé BMF News (Bonne Mais Fausses News). Vigneux ne semble pas échapper à la règle.


Tout serait parti, cette fois, d'une vidéo postée sur la messagerie cryptée, populaire chez les moins de 30 ans, SnapChat. On y voit derrière une porte à l'arrière du restaurant ce qu'on suppose être de la viande. On devine à la couleur qu'elle serait séchée. Un procédé de conservation des plus partagés sur la planète.


Ce court film qui n'était censé être partagé que de façon instantanée et cryptée se retrouve quelques jours plus tard sur des réseaux sociaux moins confidentiels... La vidéo partagée sur Twitter et Facebook n'est alors q'une copie artisanale. La vidéo est elle-même filmée en diffusion sur un téléphone portable. On entend de supposés clients juger ce nez-à-nez avec la viande séchée à deux pas du parking peu ragoûtant.


La véritable désinformation vient des publications, peut-être bien intentionnées mais hâtives, qui l'accompagnent. Entendant défendre la cause animale, on y affirme, qu'il s'agit de la viande de chien ou de chat. Rien ne permet pourtant de le voir dans la vidéo. Malgré la taille des morceaux de viande, on y affirme même qu'il s'agit de rats...


Des habitués rétorquent alors avoir vérifié auprès du restaurant qu'il s'agissait bien de bœuf séché.


Un nouvel exemple, qu'à l'heure des réseaux sociaux, prudence n'est pas aisée mais est bien plus que jamais nécessaire. On se rappelle encore de fausses rumeurs sur des cours explicites sur la sexualité dès la maternelle à la rentrée 2018 et de nombreuses autres fausses informations diffusées depuis pour susciter, de façon bien intentionnée ou plus mal intentionnée, l'indignation.




219 vues