Le parachutage de candidats, sport à risque pour Nicolas Dupont-Aignan ?

Mis à jour : 16 oct 2019


Rien ne va plus entre partisans de Nicolas Dupont-Aignan dans notre ville. Jacques Stouvenel, ex RBM accusé d'apologie du terrorisme, habitué des propos scandaleux, a organisé, le 20 septembre, une réunion d'équipe officialisant le parachutage à Vigneux-sur-Seine de Frédéric Latour par le député DLF. Il dénonce aujourd'hui sur les réseaux sociaux un nouveau parachutage : celui du toulousain Benjamin Cauchy, porte-parole gilet jaune autoproclamé, devenu celui de Debout La France. Coutumier des plateaux de télévision, il avait pourtant inquiété jusqu'à France Info qui avait révélé une proximité passée avec un groupuscule d'obédience néonazi. Jacques Stouvenel s'en prend également à son ancienne alliée Ouiza Haddad, suppléante DLF. Elle, avait alimenté la polémique portée par Éric Zemmour sur la question des prénoms francisés. Il rappelle que celle-ci n'est plus vigneusienne et habiterait à Crosne, ironisant sur une photo de la gare RER de Montgeron-Crosne que Benjamin Cauchy aurait confondu avec notre gare.


Tweet public de Frédéric Latour

Nicolas Dupont-Aignan, de parachutage en parachutage, hésiterait-il sur sa stratégie à Vigneux et Crosne ? Cette stratégie lui a réussi par le passé. En 2001, Serge Poinsot, après avoir croisé le destin du député à Yerres, a bénéficié de son plein appui dans sa course pour la mairie. Malgré des rapports complexes, ils se soutiendront mutuellement jusqu'aux élections présidentielles de 2017. Il était tentant... de tenter un copier-coller de ce jeu politique avec Frédéric Latour. Dans sa campagne, les partisans du député sont ainsi à tous les postes clés. Lisa Haddad, suppléante, est la signataire du premier tract à l'initiative de la campagne. Le graphisme/graphiste est depuis resté le même. Si Mouloud Bedouhene, actif dans le milieu de la boxe à Yerres, nie être le directeur de campagne, Jacques Stouvenel, élu sous l'étiquette Rassemblement Bleu Marine, assume l'organisation de la réunion avec le député. Mais, voici désormais que Benjamin Cauchy s'ajoute à l'équation des ambitions venues d'ailleurs et téléguidées depuis Yerres. Si Frédéric Latour refuse, à ce jour, avec l'appui de Jacques Stouvenel, de laisser sa place, la multiplication des tweets de Benjamin Cauchy #Vigneux #Municipales2020, en long séjour actuellement à Yerres, ne laissent pas beaucoup planer de doute...


Tweet public de Benjamin Cauchy

À Vigneux, se profile ainsi plusieurs listes faisant le jeu des extrêmes. Il y a celle(s) de Frédéric Latour et Benjamin Cauchy. Il y a également celle probable d'une gauche de la gauche comprenant la France Insoumise. L'investi FN, Benjamin Boucher, reste discret.


En face d'eux, si Florent Pécassou, investi LaREM et Faten Ben Amhed, candidate aux élections législatives soutenue par le PS et EELV, ont fait connaître leur alliance et appellent à la "responsabilité" et "l'engagement" face aux extrêmes, la majorité municipale n'est pas encore entrée officiellement en campagne. Difficile ainsi de juger d'une évolution ou pas de sa ligne politique face à ces listes. On connaît ses liens passés avec Nicolas Dupont-Aignan, son ambivalence durant le mouvement des gilets jaunes, puis le Grand Débat malgré la présence dans ses rangs de quelques élus Modem.

333 vues2 commentaires